Abdou Latif Coulibaly n’a pas toujours été « fan » du Conseil constitutionnel. Il fait figure de chantre des institutions aujourd’hui, surtout après le reniement du chef de l’Etat Macky Sall.

Cependant, contrairement à ses actuelles convictions, Abdou Latif Coulibaly ne s’est pas toujours contenté d’acquiescer la tête après une décision (ou avis, c’est selon) rendue par le Conseil constitutionnel. En 2012, dans l’émission « Perspectives » de Walf tv, l’actuel secrétaire général du gouvernement rappelait les impertinences du Conseil constitutionnel dans le passé, tout en promettant de manifester, si l’institution (qu’il tolère tant aujourd’hui) en venait à valider la candidature de Me Abdoulaye Wade.

Lu sur DakarMatin