site_logo

Wax Waxeet

Le fléau de la politique sénégalaise
Le Wax Waxeet ou « Waks Wakset »Confirmée par Docteur Macky, une exclusivité sénégalaise ! C’est une maladie incurable et contagieuse venue de la planète Machiavel qui corrompt tous les organes vitaux, saigner les veines, vider et assécher les bourses de la Tabaski.
CONTAMINATIONTransmise par inoculation lente et irréversible, le virus Wax Waxeet souille hommes et femmes politiques qui peuvent prendre la forme de morpions (son nom scientifique phtiriu singuinalis à ne pas confondre avec son cousin le pediculus capitis) aux dents dures et longues et à l’appétit insatiable. Il ne contamine que l’homme politique, occasionnellement la femme politique mais est excessivement transmissible aux jeunes entre 18 et 35 ans. Wax Waxeet n’est pas un tissu, ni un boom, ni une mode. C’est un réel danger. Wax Waxeet peut être présent dans les liquides physiologiques qu'ils sécrètent : urines, sang, salive, sperme, glaire cervicale et le lait maternel. Le mode de transmission le plus fréquent est la propinqua consilium (proximité politique).
SYMPTOMATOLOGIELe risque principal encouru est donc une microcéphalie de la conscience politique, qui correspond à une diminution de la taille des deux hémisphères qui ne communiquent plus. Il y a aussi le déclenchement du syndrome de Guillain-Barré conduit à une paralysie, débutant au niveau labial pour se répandre vers la morale supérieure.
THERAPEUTIQUELe seul traitement c’est la mise au repos électoral.
POSOLOGIELe glissement d’un bulletin de vote illuminé dans l’urne provoque une réaction en chaine qui prive le virus de ses lymphocytes et le précipite vers la destruction…jusqu’à la prochaine transhumance !

2016

07

Mar

alioune-ndoye

Alioune Ndoye : « je voulais voter Non , à cause de ces dérives, je voterai finalement Oui »

« (…) À mes camardes qui, subitement, se découvrent de nouvelles vertus pour sacraliser les décisions du Conseil constitutionnel, je rappelle que des jeunes les ont suivis pour combattre une décision du même Conseil constitutionnel qui était favorable à Wade, certains y avaient laissé leur vie, d’autres leur liberté. (…) S’il faut défendre le Wax […]

Plus de détails

01

Mar

youssou-toure

Youssou Touré revient sur sa décision de démissionner de son poste de secrétaire d’Etat

Suite à une intervention du Premier Ministre, Mouhamed Boun Abdalah, Youssou Touré revient sur sa décision de démissionner de son poste de Secrétaire d’Etat chargé de l’Alphabétisation et des Langues nationales. Un Revirement de situation qui intervient juste environ 1 heure après l’annonce de sa démission du gouvernement. Pour l’instant Youssou Touré n’a pas encore […]

Plus de détails

2015

31

Déc

macky-sall

Macky Sall : « Il y’aura bien en 2016 un référendum constitutionnel […] puis un scrutin présidentiel en début 2016 »

À la veille du second tour, en 2012, Macky Sall s’est posé en anti-Wade. Pour emblème de cette gouvernance renouvelée, une promesse symbolique : non seulement le président de l’Alliance pour la République (APR) ré-instaurerait le quinquennat, mais il appliquerait cette réduction de deux années à son mandat en cours. Un précédent inédit, en Afrique […]

Plus de détails

12

Juin

djibo-ka

Djibo Ka : « Aller à l’Apr ? Jamais ! Pour y faire quoi ? »

Djibo Ka , secrétaire général de l’URD : « C’est une plaisanterie. Vous avez vu Macky Sall. Je ne prends pas cette déclaration au sérieux…Aller à l’Apr ? Jamais ! Pour y faire quoi ?» (12 juin 2015) Socialiste puis libéral et finalement apériste, le berger de Thiargny incarne la transhumance sénégalaise. Entre les deux […]

Plus de détails

2014

25

Déc

aminata-toure

Aminata Touré : « Cela pose un problème éthique lorsque deux formations politiques dans une même coalition se retrouvent avec au moins deux candidats »

Aminata Touré, ancienne premier ministre : « Cela pose un problème éthique en politique lorsque deux formations politiques engagées dans une même coalition dans la gestion du pouvoir se retrouvent avec au moins deux candidats aux élections présidentielles » ( L’Obs, 25 déc 2014). Cette éthique d’Aminata Touré ne s’est pas retrouvée dans sa candidature aux élections […]

Plus de détails

24

Oct

Abdoul-Mbaye

Abdoul Mbaye : « J’ai le droit de poser ma candidature et personne ne me l’interdit. Mais ce n’est pas mon choix… »

Abdoul Mbaye, ancien premier ministre : «Quand vous briguez quelque chose, vous créez un parti politique. J’ai le droit de poser ma candidature et personne ne m’interdit. Mais ce n’est pas mon choix et ce n’est pas le choix de ceux avec qui nous avons décidé de créer ce club» ( 24 octobre 2014 ) […]

Plus de détails

2012

01

Juin

moustapha-diakhate

Moustapha Diakhaté : « S’il [Macky Sall] veut revenir sur le mandat, il m’aura devant lui, je le combattrai »

Moustapha Diakhaté avait tenu en juin 2012 des propos, soit deux mois après l’accession au pouvoir de Macky Sall. Moustapha Diakhaté, futur président du groupe parlementaire Bby (majorité) à l’Assemblée nationale, menaçait le chef de l’Etat en ce termes : « S’il veut revenir sur le mandat, il m’aura devant lui, je le combattrai ». Quand on […]

Plus de détails

02

Jan

Abdou Latif Coulibaly n’a pas toujours été « fan » du Conseil constitutionnel

Abdou Latif Coulibaly n’a pas toujours été « fan » du Conseil constitutionnel. Il fait figure de chantre des institutions aujourd’hui, surtout après le reniement du chef de l’Etat Macky Sall. Cependant, contrairement à ses actuelles convictions, Abdou Latif Coulibaly ne s’est pas toujours contenté d’acquiescer la tête après une décision (ou avis, c’est selon) […]

Plus de détails

01

Jan

tanor-dieng

Tanor Dieng : « Que je perde ou que je sois élu, je laisserai la place [à la tête du PS] »

Secrétaire général national du parti socialiste depuis 1996, le dauphin désigné d’Abdou Diouf ne semble pas pressé de céder son siège. « Que je perde ou que je sois élu, je laisserai la place [à la tête du PS] », assurait-il pourtant en janvier 2012, à la veille de briguer pour la deuxième fois la […]

Plus de détails

2011

27

Fév

abdoulaye-wade

Abdoulaye Wade : « Ma waxoon, waxeet! [Je l’ai dit, je me dédis!] »

Il est celui qui aura donné au « wax waxeet » ses lettres de noblesse. Un an après son élection, en 2001, Abdoulaye Wade introduisait dans la Constitution, par référendum, la réduction du septennat au quinquennat et, surtout, la limitation à deux mandats présidentiels consécutifs. En 2008, il faisait réintroduire le septennat par le Parlement, […]

Plus de détails

© 2016 - www.SeneNews.com - Réalisé par Kane Fx